Sélectionner une page

LA NOURRITURE


Au cours de géographie, nous avons appris de nombreuses choses sur les oiseaux, en nous identifiant à eux et en cherchant leur nourriture.
Nous avons été répartis en 3 groupes, représentant chacun un oiseau avec une nourriture différente( la nourriture était représentée par des étiquettes).
Certains oiseaux sont granivores, d’autres insectivores, et certaines espèces sont frugivores.

Grâce à cette expérience, nous avons amélioré nos connaissances sur la nourriture des oiseaux.

Aurore et Inès

 

 

LES BECS

a.  Expérience 1:
Dans ce groupe, Lucas essaie d’attraper des vers dans un petit bocal avec des spatules représentant une bec de canard qui filtre l’eau pour attraper sa nourriture.
CONCLUSION: nous avons découvert  que chaque oiseau a un bec adapté à sa façon de s’alimenter et d’attraper sa nourriture.  Pour attraper celle-ci, il lui aurait fallu un bec fin, pointu et pas trop court, comme la plupart des insectivores.

Savannah et Louise

b.  Expérience 2:
Un élève a fait une expérience avec un « pique à brochettes » (bec long et pointu).  Il a essayé de se nourrir de poissons, dans une grande quantité d’eau ( des raisins dans un grand bol).  Il a réussi.  Nous avons donc remarqué que les oiseaux piscivores ( au bec long et pointu)  peuvent embrocher les poissons sans être mouillés.  Nous avons vu aussi d’autres oiseaux essayer d’attraper des poissons; ils n’y arrivaient pas à les embrocher.  Nous avons fait une découverte exceptionnelle sur les oiseaux.

Rayan et Maxence

c. Expérience 3:
Nous avons utilisé un cure-dents pour attraper des grains de riz dans une éprouvette.  Nous avons constaté que les petits oiseaux qui ont un bec court ne savent pas manger les insectes logés dans des trous étroits et profonds.

Jessica, Noham, Emilie et François

Conclusion:  Ces expériences nous ont fait comprendre que la nourriture des oiseaux varie en fonction de la forme et de la taille du bec.

 

LES PATTES

Nous avons fait une expérience avec un élève qui devait se percher sur un banc pour voir si un humain arriverait à se percher dans les arbres.  Ce n’était pas possible.  Nous avons donc appris que les oiseaux ont des pattes composées de doigts disposés à l’avant et à l’arrière, ce qui leur permet d’agripper la branche et de garder l’équilibre.
                  

Lisa et Noah

 

LES OS

Au cours de sciences, nous avons vu la différence entre un os de bœuf et celui d’un oiseau.  Nous avons pu constater qu’un os de bœuf est beaucoup plus gros qu’un os d’oiseau.  L’os d’un volatile est creux tandis que celui d’un bœuf est rempli de moelle.  C’est pour une de ces raisons que les oiseaux arrivent à voler; si leurs os étaient pleins, ils seraient trop lourds et n’y arriveraient pas.

        

Maria et Masha


LA MIGRATION

Nous avons vécu un jeu pour comprendre la migration des oiseaux.  Lors de celui-ci, il a fallu retrouver la nourriture de chaque oiseau.  Nous avons découvert qu’il n’y avait plus assez d’insectes et que les insectivores devaient partir pour les pays chauds.

Shaïna et Aline

 

Durant un autre jeu, nous avons découvert  les dangers rencontrés par les oiseaux en plein vol: le vol, les avions, les orages, les prédateurs. Ceci explique qu’ils sont en plus grand nombre à l’aller qu’au retour.

Guillaume et Lucas